samedi 7 juin 2008

Lithuanie - Lettonie


Diaporama plein écran

Les 29 et 39 mai, nous nous sommes arrêtés à Kaunas, deuxième ville de Lithuanie, pleine d'étudiants, et avec de longues avenues réservées aux piétons et cyclistes.

Le beau temps s'est installé, la bise aussi. Les routes lithuaniennes secondaires sont peu fréquentées et très propices à la bicyclette, d'autant que, de Varsovie à Riga, c'est pratiquement tout plat.

Les hôtels sont en général très confortables et au moins deux fois moins chers qu'en Suisse. A Panevezys, nous sommes cependant tombés sur un hôtel qui nous a offert une expérience quasi-soviétique, les chambres sont restées les mêmes que depuis cette époque.

Dans les forêts, mieux vaut ne pas s'arrêter, sinon vous devenez une proie facile pour les moustiques baltiques particulièrement voraces.

Entre Kaunas et Riga, la route que nous avons suivie n'est pas touristique, et il faut un peu de chance pour trouver un hôtel, mais plus aucun problème pour y trouver une chambre!

Nous n'avons eu que 80 km à faire pour traverser la Lettonie jusqu'à Riga, ce dernier pays étant beaucoup plus long à traverser d'Est en Ouest que du Sud au Nord. Beaucoup de forêts et d'agriculture.

En Lettonie, environ la moitié de la population parle le russe, ce qui a permis à Ursula de mettre en pratique cette langue qu'elle apprend depuis deux ans.

Nous passons quatre jours à Riga, la capitale lettone, jolie ville traversée par le fleuve Daugava et tout près du golfe de Riga. Nous avons exploré les environs (parcs de forêts, premières routes en terre battue et tôle ondulée), et aujourd'hui la plage de Jurmala, mais sans s'y baigner, tant l'eau est froide !

Depuis notre départ de Lausanne le 1er mai, nous avons parcouru 2046 km en 30 jours de vélo jusqu'à Riga. La dénivellation totale a été d'environ 9200 m, soit un relief très peu marqué. On a eu la vie plutôt facile (bonnes routes plates, hôtels pratiquement tous les soirs, magasins d'alimentation à profusion), bref on a mangé notre pain blanc!

Demain 8 juin, nous prenons le train jusqu'à Moscou, puis si possible jusqu'à Tachkent en Ouzbékistan.