mardi 15 juillet 2008

Samarcande - Dushanbe


Diaporama plein écran


Agrandir le plan

Nous sommes restes 6 jours à Samarcande, originalement pour attendre la validité du visa tadjique, mais ensuite pour soigner la tourista carabinée d'Ursula, qui n'a pas pu participer aux excursions au marché d'Urgut, à Shakhrisabz, ville natale de Tamerlan, et à Hoja Ismail, mosquée parmi les plus saintes d'Ouzbékistan.

Puis nous avons enfin ré-enfourché nos bécanes après près d'un mois sans pédalage sérieux (depuis Riga). La chaleur ne rend pas la tâche facile, et le port du casque presque insupportable (risque d'insolation aussi à cause des trous). On part donc de plus en plus tôt, pour bénéficier de la fraîcheur matinale.

Le premier soir au Tadjikistan, nous avons été invites à un mariage juste à côté de notre maison d'hôtes. Alain a du se fendre d'un discours en anglais traduit en tadjique, Ursula danser avec les femmes tadjiques !

Cela ne nous a pas empêché de faire deux détours dans les montagnes Fans, le premier vers les 7 lacs de Marzugor (chacun alimentant le suivant, donc de plus en plus haut), le second vers le lac d'Iskander Kul. Voir les photos pour apprécier la beauté de ces sites.

La suite du parcours vers Dushanbe a été dure, étapes de routes mauvaises, heureusement en grande partie fermée à la circulation (sauf aux ânes et vélos) la journée car en réfection. Il nous a fallu rouler sur du goudron frais (ça salit vraiment), passer à travers un tunnel dantesque avec 50 cm d'eau (heureusement sur un camion), camper sur une galerie de route, ... bref on était content d'arriver à Dushanbe.

La suite s'annonce encore plus gratinée, avec la traversée du Pamir. On va s'alléger et renvoyer des choses prévues pour les -30C du Tibet, fermé cette année: pousser des vélos de près de 50 kg chacun sur des chemins en pente avec pleins de cailloux ce n'est plus tout-à-fait de notre âge !