dimanche 21 mars 2010

Sinaï


Diaporama plein écran


Afficher Sinaï 2010 sur une carte plus grande

En arrivant à Sharm El-Sheikh, on voit une tempête de sable qui donne à la "brume" une couleur brunâtre. Cela ne pose pas de trop de problème au pilote, par contre on déguste un violent vent de face pour rallier notre hôtel à 12 km au Nord de l'aéroport (Nabq). Et notre itinéraire se poursuit justement en direction du Nord: ça promet!

Le lendemain, première étape obligatoire assez longue, 97 km et 1000 m de montée pour rallier Dahab, une ville touristique, mais plus axée "backpackers" que Sharm El-Sheikh. Nous passons près d'un ou deux villages très pauvres, les enfants courent au bord de la route pour nous mendier un peu de nourriture. Nous arrivons à Dahab assez fourbus, la reprise du voyage dans cette chaleur et ce désert très sec est difficile! Nous choisissons donc d'aller au fameux monastère de Sainte-Catherine en excursion organisée. Nous gravissons le Mont Sinaï (800 m de grimpée) en 4 heures, on n'a plus l'habitude d'un rythme aussi lent. C'est l'endroit où Moïse reçut de Dieu les Dix Commandements, une croyance commune aux chrétiens, juifs et musulmans.

L'étape jusqu'à Nuweiba ne fait que 80 km, mais de nouveau 1000 m de grimpée et ce fort vent de face qui ne semble pas vouloir faiblir: l'ennemi du cycliste, mais l'ami des planchistes et autres kite-surfers qui pullulent à Dahab. Par contre les plongeurs qui sont aussi très nombreux dans les environs se plaignent aussi de ce vent qui brasse l'eau et diminue leur visibilité.

La journée de traversée vers Aqaba est très longue: pour moins de deux heures de bateau, nous devons attendre 9 heures avant le départ, et deux heures à l'arrivée. C'est dimanche, et de nombreux Egyptiens retournent travailler en Jordanie ou en Arabie Saoudite. Les formalités et l'embarquement prennent donc un temps fou, malgré un fort encadrement policier pour canaliser toute cette foule.

Et nous voilà déjà au bout de ce « premier pays », l'Egypte, ou plutôt le Sinaï puisque nous avons renoncé à aller au Caire, Louxor, ...: on y reviendra sans doute!