samedi 8 novembre 2008

Le Rajasthan, 1ère partie


Diaporama plein écran


Agrandir le plan

De retour à Dehli le 31 octobre, nous tentons d'organiser notre voyage au Rajasthan. Hélas, les trains sont déjà complets et les quotas pour touristes imprévoyants déjà épuisés. Notre agent de voyage (eh oui) nous propose alors une voiture privée avec chauffeur, et nous acceptons cet arrangement plus onéreux que le voyage à vélo, mais encore bon marché en comparaison helvétique (30 euros par jour pour la voiture et le chauffeur).

Quel changement de style de voyage quand même! Mais celui qui doit aussi s'habituer, c'est notre chauffeur: la première fois qu'il nous dépose dans un restaurant-piège à touristes (mauvais et cher), nous lui disons "Plus jamais!". Et nous refusons les offres de safari en chameau qui pullullent autour de Jaisalmer. Le comble: nous lui demandons de nous conduire sur un site de forêt pétrifiée où il n'avait jamais mis les pieds. A sa décharge, c'était beaucoup moins spectaculaire que Petrified Forest dans la patrie d'Obama.

Nous profitons de pouvoir nous arrêter entre les grandes villes étapes et tombons sous le charme de Mandawa, petite ville aux nombreuses havelis, ces maisons de riches commerçants laissées vides car les affaires, cela se passe ailleurs (où donc d'ailleurs ces jours-ci?). Un garçon de 12 ans très doué pour les langues nous guide dans un français très compréhensible, et teinté d'expressions coloriées: "Lâche-moi les baskets", une phrase que l'on a souvent envie de dire à tous ceux qui insistent trop pour nous vendre ceci ou celà.

Le Rajasthan, pays des maharadjas, regorge de palais magnifiques, de temples très divers (du plus dégoûtant, le temple des rats, aux temples jaïns finement ciselés).

Nous passons deux jours à Jaisalmer, un gigantesque chateau-fort en pierre couleur sable, mais menacé de disparition (il s'enfonce lentement) à cause des eaux usées qui ont fortement augmenté sous la pression touristique et la vie moderne, sans qu'un système de drainage n'ait été mis en place.

Demain, ce sera Jodhpur, puis Pushkar et Jaipur, d'où nous continuerons notre voyage tout seuls.