samedi 29 novembre 2008

Gujarat, 1ère partie

Diaporama plein écran


Agrandir le plan

Nous ne nous arrêtons qu'une nuit à Ahmedabad, la capitale du Gujarat, que nous visiterons lors de notre retour sur Dehli. Celà nous suffit toutefois pour remarquer une grande différence entre le Rajasthan et le Gujarat: il y a beaucoup moins de touristes, et il est souvent plus difficile de communiquer avec les Gujaratis qui savent moins bien l'anglais. Les gens nous dévisagent un peu comme des bêtes curieuses au restaurant ZK où nous nous régalons d'un curry afghan et d'un poulet tandoori.

Le 24 novembre, nous partons de bonne heure pour prendre le bus de Palitana, petite bourgade animée. Après les collines d'Udaipur, le paysage est de nouveau plat, sauf la colline des temples jaïns, qui fait la renommée de Palitana: il nous faut gravir 3750 marches d'escalier (515 m de dénivellée), enfin un effort physique bienvenu.

Le 25 novembre, nous rejoignons Diu en prenant 3 autobus successifs sur une route présentant parfois quelques inégalités de terrain: il faut s'accrocher à son siège et faire attention de ne pas se cogner la tête au plafond!

Diu est une petite île, ancienne colonie portugaise située tout au Sud du Gujarat. Avec la présence de la mer, on s'attendait à un endroit très touristique. Il y en bien quelques-uns, mais pour la plupart, Indiens.

La circulation dans l'île de Diu est presque inexistante, et nous voulons en profiter pour pédaler. Hélas les vélos à louer sont dans un état tellement déplorable qu'après deux essais infructueux, on finit par louer un scooter! Il ne nous reste plus que la nage pour nous dépenser un petit peu, et il faut bien choisir son heure, à marée basse il n'y a plus assez d'eau.