dimanche 5 octobre 2008

L'accident (avec un petit a) (Manali - Shimla)


Diaporama plein écran


Agrandir le plan

De Manali, nous allons rejoindre Shimla par une route peu fréquentée, mais qui nous fait passer par le col de Jalori, 3135 m, tellement raide que nous devons pousser nos vélos sur au moins 10 km. On va s'en souvenir aussi bien que de la montée à May Salong en Thaïlande, route encore plus raide mais goudronnée.

Les 6 premiers km de descente ne sont pas meilleurs ni moins raides, on ne va pas plus vite sur le vélo qu'à pied. Ensuite la route s'améliore et nous offre une descente superbe jusqu'à Lhuri, 800 m d'altitude.

Le Rest House de Lhuri n'est guère accueillant, la chambre que l'on nous offre ressemble a une cellule de prison, à un prix de palace: manifestement, les fonctionnaires gardiens des lieux n'ont pas du tout envie de travailler ! Nous remontons jusqu'à Sainj, 840 m, où nous trouvons un hôtel correct.

Le lendemain, il nous faut remonter presque toute l'altitude perdue la veille: notre objectif, Narkanda est a 2718 m. Nous partons tôt pour profiter de la fraîcheur, qui se maintient bien puisque nous gagnons progressivement de l'altitude. Narkanda n'est pas inoubliable, on a de la peine à comprendre comment ce relais routier peut se transformer en station de ski en hiver: toute la région est trop pentue et il n'y a pas de remontées mécaniques. Peut-être est-ce comme au Rothang, où nous avons vu quelques Indiens s'essayer au ski en faisant quelques centaines de mètres le long de la route, le plus a plat possible.

Entre Narkanda et Shimla, la route descend principalement, mais en restant sur la ligne de crêtes et sans être jamais raide.

Et soudain, un chauffeur de camion négligent passe trop près d'Alain et le heurte en le dépassant. Heureusement qu'Alain portait son casque ce jour-là, sinon c'eut été le drame. Légère commotion et bonnes contusions, les radios de contrôle à Shimla ne montrent pas de fractures, ouf ! Consultation gratuite, 45 roupies pour 3 radios (40 centimes la radio), l'Indira Gandhi Medical College n'est vraiment pas cher !

Côté dégâts matériels, les choses se présentent moins bien: le camion est passé par dessus les bagages arrière, détruisant sacoches et porte bagages. Le contenu des sacoches n'est bien sur pas épargné, même la fermeture éclair du sac de couchage est endommagée. Heureusement que le chauffeur de camion, qui n'a pas pris la peine de s'arrêter, n'a pas encore jeté son mégot de cigarette pour mettre le feu à la bouteille d'essence écrasée! Le vélo a été miraculeusement peu touché, seule la roue arrière était méchamment voilée avec deux rayons cassés. Alain a profité de son repos forcé pour la remettre en état. Notre itinéraire des 2 prochains mois (qui devait nous faire traverser l'Uttarakhand, le Népal et le Sikkim, enfin rejoindre Calcutta) est tout-à-fait compromis.

Pour faire bonne mesure (ou par solidarité ?) Ursula s'est tordu une cheville à Shimla: voila donc les deux pédaleurs errants transformés en piétons boitant piteusement! Mais rassurez-vous, le moral reste bon.

La suite de notre périple n'est pas encore bien définie: nous allons rester quelques jours à Shimla pour nous remettre, puis probablement gagner Dehli pour voir si nous pouvons changer nos billets d'avion (Calcutta - Zurich le 10 décembre, puis Zurich - Dehli le 21 janvier), et y laisser nos vélos si nous restons en Inde jusqu'au 10 décembre.

Vous en saurez plus au prochain article, restez vigilants ou inscrivez-vous pour recevoir automatiquement un e-mail vous avertissant des nouveaux articles publiés (colonne de droite en bas, rubrique Receive by Email).